top of page
Rechercher
  • calineetlait

Ostéopathie et portage

Pour ce nouveau billet, j’ai rencontré Mr Jérôme BEGHELLI, ostéopathe spécialisé en périnatalité, afin de vous parler des bienfaits du portage en adéquation avec l’ostéopathie.


Nous aborderons ici le portage autant pour l’adulte que pour l’enfant.

Nous vous donnerons quelques conseils et nous parlerons également des gestes à éviter. Que ce soit au portage à bras ou dans un moyen de portage.


Pour les adultes


Que ce soit dans les bras ou dans un moyen de portage, nous pouvons dissocier 2 sortes de position, symétrique et asymétrique.


- Asymétrique : Sur un bras ou en sling par exemple, il faut éviter de poser les contraintes toujours du même côté. C’est-à-dire qu’il est conseillé de changer de côté, porter à gauche puis à droite, en alternance.

Le porteur aura moins mal à l’épaule et le bébé n’aura pas sa tête appuyée toujours du même côté.

D’un point de vue ostéopathique, il est même conseillé d’éviter le portage asymétrique juste après l’accouchement et de le pratiquer après la rééducation périnéale.


- Symétrique : L’idéal ici sera de supporter « la charge » au maximum sur les hanches de l’adulte.

C’est pourquoi lors de mes ateliers nous voyons comment faire le nœud de l’écharpe de portage au niveau des hanches grâce à une vrille. Cela protège également le périnée de la maman.


Avant de mettre bébé dans son moyen de portage il faut d’abord le porter avec ses bras. La manière dont on attrape bébé est également importante pour éviter de se blesser.

Peu importe la posture, l’important est de gainer le dos, on travaille au niveau des hanches et on pousse sur les jambes. Le dos bouge le moins possible.

C’est pour cela qu’au cours des ateliers, nous apprenons la position du « chevalier servant » qui regroupe toutes ses caractéristiques.


Pour les bébés


Quel impact peut avoir un bébé « mal porté » ?


- A bras -> Si l’on exerce une tension sur les côtes en le portant par le torse, cela peut entrainer des régurgitations, une mauvaise digestion car on ne laisse pas le diaphragme faire son travail. Mais également de l’inconfort.


- Si l’on soulève son bébé directement sous les bras, la tension sera au niveau de la trachée et du cou. Cette manière d’attraper bébé est à éviter, d’autant qu’à ce moment là bébé n’est pas maintenu à sa base, ses hanches pendent et cela crée de l’insécurité pour lui.


- Afin d’avoir une bonne position pour porter bébé il est important d’avoir une main sous sa nuque et une main sous ses fesses.


Toutefois, il arrive à tout le monde de « mal porter » son bébé, cela n’est pas une catastrophe. L’essentiel est de ne pas le faire systématiquement, d’éviter au maximum les mauvaises postures.

Le but ici n’est pas de culpabiliser les parents mais de les informer sur les bons gestes à avoir.

- Il arrive parfois, même souvent, que bébé s’endorme dans le moyen de portage ou dans nos bras. L’important dans ce cas-là est de garder un bon maintient de sa tête. D’où l’importance d’une bonne installation avant qu’il s’endorme. Si bébé est bien installé dès le départ, il pourra s’endormir sereinement et vous aurez également l’esprit tranquille !

C’est notamment une des raisons pour laquelle on évite le portage « face au monde », car dans cette manière de porter, la tête de bébé n’est pas maintenue.


Nous profitons également de ce post pour rappeler que l’on ne maintient pas un bébé dans une position assise s’il ne sait pas s’assoir tout seul. Cela va créer de l’insécurité pour lui et il ne musclera pas les bonnes parties de son corps tout seul, qui lui permettront de le faire de façon autonome.


L’amélioration de pathologies grâce au portage :


- La plagiocéphalie, brachycéphalie ou plus communément appelées le syndrome de la tête plate. En effet, lorsque bébé est installé en moyen de portage, aucune pression, contrainte n’est effective sur la tête de bébé. Contrairement à la position couchée.


- La prématurité : Le portage est grandement utile dans ces cas car il crée des conditions similaires à la vie in utéro, ce qui permet aux bébés de continuer leur développement de manière plus apaisée. Les équipes de services pédiatriques de certaines maternités et hôpitaux pratiquent le portage car il est essentiel pour ces nourrissons.


- Les RGO (reflux gastro-œsophagien) : Porter son bébé à la verticale soulage les RGO des nourrissons. L’acidité provenant de l’estomac à plus de mal à remontée lorsque le corps est à la verticale.

Le sling est notamment préconisé dans cette pathologie.


Néanmoins le portage n’est pas la solution miracle, il aide juste à améliorer ces cas particuliers et il est essentiel d’être suivi et accompagné par des professionnels de la santé.


Si vous souhaitez plus de renseignements sur les bienfaits du portage, n’hésitez pas à me contacter.


Je remercie Mr Jérôme BEGHELLI pour son accueil et le temps accordé à l’écriture de ce post.


11 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page